Billet d’humeur #2 – Le temps s’est rétracté

La mondialisation ne se résume plus aux discussions politiques, diplomatiques, ou accords commerciaux.

Sa digitalisation a permis l’échange instantané de toutes les informations, données et autres tendances.

 
 

Cette digi-mondialisation est individuelle et collective : elle est globale, c’est fascinant et effrayant à la fois. La révolution numérique que nous avons vécue ces dernières décennies, et plus encore ces dernières années, a modifié en profondeur et de manière définitive l’ensemble de nos usages quotidiens et les stratégies de toutes les entreprises.

Une information se transmet d’un bout à l’autre de la planète en une milli-seconde ; la politique de tweets de Donald Trump a un impact sur le monde entier ; la mode se fait et se défait chaque jour ; les produits que nous achetons arrivent chez nous en moins d’une heure …

Ainsi va le monde, et c’est sans doute très bien ! Qui pourrait retourner à l’heure du fax, du récit épistolaire, chercher un numéro dans le bottin, organiser ses rendez-vous en amont de la journée, ou dessiner son petit plan afin d’être certain de trouver son chemin ?
Quand bien même on le voudrait, cela semblerait difficile ; malgré ce droit à la déconnexion dont nous rêvons de temps à autre, et que nous nous imposons parfois, au moins à petite dose pour bénéficier d’un repos salvateur.

Le temps a-t-il changé ? Passe-t-il trop vite ? S’est-il rétracté ?

 

https://www.courrierinternational.com/article/philosophie-plaidoyer-pour-une-autre-vision-du-temps?

 

/ Le temps s’est rétracté, les distances se sont diluées

Nous voulons tout savoir, tout de suite, sans aucun répit : le prix des billets d’avions pour Mexico, inventer Sarajevo, assister à un événement fantastique à New York et suivre le retour d’un ami de l’US Open à NoHo, vivre une expérience privilégiée via nos influenceurs préférés dans les vignes ou à Château-Margaux, …
Désormais, tout est possible, à portée de main.

 

 

// Le temps s’est rétracté, les connaissances connectées

En étant connecté à l’information et au monde entier, nous pouvons nous confronter à des domaines d’expertise pointus, acquérir des connaissances dans des domaines insoupçonnés et des compétences aiguisées. Un intérêt particulier pour les neurosciences ? l’intelligence artificielle ? les pratiques ayurvédiques ? la gestion des données personnelles en République populaire de Chine ? le meilleur cours de cuisine à Marrakech ? le meilleur refuge de montagne ? l’itinéraire de sa future rando à vélo ? la prochaine expo à ne pas rater ?
Désormais, tout est possible, à portée de main.

   

 

/// Le temps s’est rétracté, augmentant le champ des possibilités

Que nous soyons intéressé par la mode, l’architecture, les voitures, ou un domaine hyper-spécialisé … , engagé dans un mouvement associatif, écologique, solidaire, politique ou un think-tank, cette digi-mondialisation est une chance inouïe ! Elle permet d’enquêter, en naviguant & en sautant d’une page à l’autre pour accéder, juger et apprécier à leurs justes valeurs ces multiples informations. Ou découvrir, tisser des liens, s’ouvrir, construire.
Désormais, tout est possible, à portée de main.

 

////  Le temps s’est rétracté, la temporalité s’est transformée, l’immédiateté est instantanée, le sentiment de liberté a mué

A l’heure où tout est instantané, la question du sens et des valeurs semble primordiale : elle revient sur nous, pour toute une génération, comme un boomerang, ou un contre-coup à nos vies digitalisées.

Le sens des réalités socio-politico-géographiques, de l’expérience, de l’existence, de l’émotion, du lien, de soi, de l’autre, de nos ancrages, valeurs, spécificités, … en bref, de ce qui dessine les contours des multiples identités de nos sociétés.

Trop d’informations ? Nos cerveaux arrivent à saturation ? Alors, prenons donc un peu de répit et de temps, pour observer avec recul et bienveillance ce qui se passe autour de nous, lire des livres ou écouter des albums en entier, écouter des histoires, philosopher ou méditer, attendre, jardiner, voyager …

Ce serait comme cultiver son mini jardin secret, militer pour un droit à la paresse, faire un éloge à l’art de s’ennuyer.

Cette digi-mondialisation, nous devons sans aucun doute en utiliser toutes les ressources ! La transformer, la sculpter, s’en détourner, pour que chacun à sa mesure nous puissions nous affranchir de ses contraintes, profiter de l’instant présent, dessiner nos propres envies & libertés, se déconnecter pour mieux se reconnecter.

   

Le temps s’est rétracté, le temps s’est étiré, les dés sont lancés !

Nous vous souhaitons 12 mois à rêver & avancer !

Et qui sait ?

Peut-être nous enverrons-nous toujours quelques lettres pour se souhaiter la bonne année en 2020 ?

 

Noémie, pour Estimation Média

(visuels ©Noémie Hugot)